Lyon, à travers ses arrondissements

Responsables

Bruno THEVENON, Historien, journaliste et documentaliste spécialisé

UEUPs dont fait partie ce cours

Contenu

Agglomération en croissance permanente, Lyon doit actuellement sa force et son rayonnement à l’union avec ses communes voisines regroupées en métropole. Hier, elle devait plus particulièrement son originalité et son énergie à la spécificité historique de ses « neuf enfants naturels » que sont ses arrondissements. Avant que tout ceci ne disparaisse peut-être totalement, au profit (ou au détriment ?) d’une métropole uniforme, retour en images, avec force documents, souvent empreints de nostalgie, sur la vie, l’histoire locale et la construction, au cours des années et des siècles, de ces arrondissements qui forment l’identité originale de la capitale régionale.
 

PLAN


1. Les 1er et 4ème arrondissements : du siège du pouvoir politique au village des canuts devenus bobos, en passant par le quartier populaire des Pentes
2. Le 2ème arrondissement : du temps de l’abbaye d’Ainay et des grandes institutions religieuses à celui de la Confluence, des commerces, des banques et lieux de spectacles
3. Le 3ème arrondissement : du Rhône à Grange-Blanche en passant par la Part-Dieu
4. Les 5ème et 9ème arrondissements : de l’ancien cœur de la ville historique aux nouveaux quartiers de l’ouest, de Vaise et de la Duchère
5. Le 6ème arrondissement : des marécages aux nouveaux quartiers résidentiels chics
6. Les 7ème et 8ème arrondissements : la Guillotière et ses enfants, Gerland, Monplaisir, Etats-Unis